Bienvenue sur MichaelMurrayGuitar.com

Quoi rechercher chez un professeur de guitare

La plus grande difficulté dans la recherche d’un professeur de guitare est associée au fait que la plupart des gens n’ont tout simplement pas les compétences pour décider qui est un bon professeur de guitare. Dans un service des ressources humaines d’une entreprise, le recruteur qui embauche est souvent diplômé dans le domaine d’expertise où un poste est à combler, ou alors ce recruteur a peut-être lui-même une expérience de travail pertinente lui permettant de trier les candidats. Au contraire, la personne qui cherche un professeur de guitare sait très peu de choses sur l’instrument au-delà de son désir d’apprendre à n’en jouer. Souvent un étudiant répète depuis plusieurs années avant de pouvoir se rendre compte que l’enseignement qu’il a reçu laisse grandement à désirer. Par conséquent, ne procédez pas par étape dans votre recherche d’un bon professeur, c’est-à-dire ne vous contentez pas de débuter avec un mauvais professeur avec la pensée de progresser jusqu’à un moins mauvais en vu d’en arriver ultimement à travailler avec un bon, puisqu’il y a fort à parier dans ce cas que ce dernier devra recommencer à vous enseigner à jouer du début pour vous débarrasser de toutes les mauvaises habitudes techniques que vous aurez développés en cours d’apprentissage. Il est de loin préférable de commencer avec le meilleur professeur disponible dans votre région pour vous assurer de développer une fondation solide, de façon à éviter d’avoir à corriger de mauvaises habitudes plusieurs années plus tard. La section qui suit est donc conçue pour venir en aide aux personnes qui cherchent un professeur de guitare à faire un choix éclairé, même si leur connaissance de l’instrument est limitée.

Les qualifications

La qualité la plus importante d’un bon professeur de guitare c’est qu’il possède les compétences pour enseigner l’instrument. Si quelqu’un n’a pas les connaissances requises pour enseigner l’instrument adéquatement il importe peu qu’il soit un excellent communicateur, ou enthousiaste et très expérimenté, puisque dans un tel cas il ne pourra pas être un bon professeur. Les différents critères qui confirment le savoir-faire d’un professeur comprennent toutes ses attestations d’études, tels les diplômes et licences, son expérience en tant qu’interprète et son niveau d’habileté.

La façon la plus évidente d’évaluer un professeur est par ses diplômes. Plus le niveau d’études atteint par ce dernier est élevé, meilleures sont les chances qu’il possède les connaissances requises pour bien enseigner. Le détenteur d’un diplôme est-il nécessairement bon professeur ? Non, malheureusement pas. Comme dans toutes les autres disciplines, la qualité de l’enseignement de la guitare varie beaucoup d’une université et d’une école de musique à l’autre. Cependant la différence des niveaux de la qualité de cette formation est particulièrement accentuée puisque beaucoup dépend de la compétence d’un ou de quelques professeurs de guitare avec lesquels quelqu’un a fait ses études, alors que dans d’autres domaines un étudiant est en contact avec un beaucoup plus grand nombre d’enseignants. Il y a d'excellentes écoles de musique avec de mauvais professeurs de guitare et des écoles moins reconnues qui en offrent d’excellents. Il n’est aucunement garanti que le détenteur d’un bon diplôme, octroyé par une école de musique respectée, est un bon professeur. Ce dernier n’aura peut-être pas bénéficié d’un bon professeur dans cet établissement ou il sera peut-être peu doué pour enseigner. Ceci dit le pourcentage de guitaristes diplômés qui sont également de bons professeurs est beaucoup plus élevé que le pourcentage de guitaristes non diplômés qui sont de bons professeurs. Plus le professeur a atteint un haut niveau de formation, plus il est vraisemblable qu’il sera un bon professeur. De plus, le fait d’avoir poursuivi des études dans un établissement d’enseignement démontre un amour du travail consciencieux et un dévouement pour l’instrument et dans toutes les écoles un certain niveau de savoir et d’habileté est exigé pour obtenir son diplôme. Avec un professeur diplômé vous avez à tout le moins l’assurance que quelqu’un occupant un poste officiel et qui possède lui-même un certain degré de compétence a certifié que ce professeur est qualifié pour enseigner et/ou qu’il est un musicien professionnel. Par ailleurs, il est beaucoup plus difficile de se réclamer frauduleusement d’un diplôme que de s’attribuer de mauvaise foi d’autres types de compétences non documentées puisque tôt ou tard quelqu’un qui se dit issue de telle ou telle institution d’enseignement doit pouvoir produire le certificat qui confirme officiellement ses études.

Y a-t-il des compétences autres que celles obtenues par le biais d’institutions d’enseignement? Oui, il y a beaucoup d’autres types de compétences. Par exemple, les études privées avec un professeur réputé, des années d’expérience à jouer avec de bons musiciens, les études personnelles, etc. Malheureusement ces compétences sont plus difficiles à évaluer, surtout par quelqu’un qui n’est pas un guitariste avancé, c’est-à-dire la plupart des gens qui cherchent un professeur de guitare. En revanche, le diplômé peut produire une évaluation indépendante et documentée qui atteste de son habileté et de son niveau d’études. Lorsqu’on évalue un professeur avec des compétences qui ne sont pas reconnus officiellement, il faut davantage se fier à ce qu’il affirme concernant la qualité de sa propre formation. Il est aussi beaucoup plus difficile de s’assurer de la véracité de ce qu’il prétend et ceci permet à beaucoup de professeurs de mousser leurs compétences, voire de s’attribuer faussement des diplômes sans crainte d’être découvert.

Loin de moi de suggérer que seuls les guitaristes dûment reconnus sont de bons professeurs et que tout professeur sans diplôme est mauvais. Il n’en demeure pas moins que la plupart des gens qui cherchent un professeur de guitare ne possèdent pas les connaissances pour évaluer les compétences d’un professeur et que les attestations d’études fournissent de fait une base de référence permettant de juger du savoir des personnes. Des étudiants sont souvent portés à croire que leur professeurs sont extraordinaires en début d’apprentissage pour se rendre compte quelques années plus tard, lorsqu’ils ont acquis plus de connaissances, qu’ils n’ont pas fait les progrès auxquels ils s’attendaient et, au contraire, qu’ils ont contracté plusieurs mauvais plis sous sa direction. Par conséquent, il importe qu’un étudiant ait un professeur compétent dès le début de son apprentissage. Il faut comprendre qu’un étudiant achète en quelque sorte les connaissances d’un professeur et les attestations d’études fournissent à l’étudiant une certaine garantie que cet enseignant possède effectivement un certain niveau de savoir. Tout étudiant qui pense prendre un professeur qui ne présente pas de telles attestations devrait à tout le moins faire preuve d’une vigilance accrue avant de lui accorder sa confiance.

Le talent pour enseigner

Il est déjà assez difficile de trouver un professeur qui a le savoir requis pour vous enseigner à jouer de la guitare avec compétence, mais un professeur qui possède des connaissances ne suffit pas. Ce dernier doit aussi pouvoir communiquer son savoir efficacement et méthodiquement. De plus, un bon professeur doit être capable de choisir pour vous un programme d’études qui vous permettra d’assimiler son savoir-faire de manière à assurer votre progrès. Il y a un grand nombre de guitaristes avec des connaissances approfondies et une virtuosité certaine dont les aptitudes pour l’enseignement ne sont pas à la hauteur de leur compétence comme interprète. Beaucoup de musiciens n’ont pas la personnalité leur permettant d’enseigner et n’aime pas le faire, ou alors ils sont incapables de s’exprimer verbalement aussi efficacement qu’ils savent communiquer par le biais de leur instrument. Peu importe la somme des connaissances d’un professeur, il ne peut pas s’acquitter de sa tâche s’il ne trouve pas le moyen de vous transmettre son savoir. Heureusement, un étudiant débrouillard peut quelquefois soutirer du professeur ce qu’il cherche à apprendre, mais ceci peut exiger de la part de l’étudiant beaucoup d’effort et une capacité pour structurer lui-même les leçons et la matière. Malgré tout, il demeure préférable d’avoir un professeur qui possède les connaissances requises, mais dont les aptitudes pour enseigner laissent quelque peu à désirer, que d’étudier avec un professeur avec un savoir limité mais qui se montre bon pédagogue. Il est impossible d’enseigner ce qu’on ne sait pas, peu importe les aptitudes qu’une personne peut démontrer pour enseigner.

L’expérience

À mon avis l’expérience s’avère la qualité la plus surévaluée lorsqu’il s’agit de décider de la valeur d’un professeur de guitare. L’expérience est effectivement une bonne chose pour tout professeur et au cours des ans j’ai moi-même amélioré mon savoir-faire comme enseignant et ma façon de présenter la matière efficacement. Il n’en demeure pas moins que sans les connaissances requises pour être un bon professeur de guitare l’expérience est inutile. Je connais un bon nombre de professeurs de guitare avec une vingtaine d’années d’expérience dans l’enseignement qui à tout prendre ont tout simplement mal enseigné pendant cette vingtaine d’années. Les professeurs qui ne sont pas qualifiés mettre souvent de l’avant leur expérience pour recruter des élèves. Je suis immédiatement sur mes gardes lorsque je lis des annonces formulées de la manière suivante : Professeur de guitare avec 30 ans d’expérience. Une annonce plus valable se lirait plutôt comme suit : Professeur de guitare avec 30 ans d’expérience SUIVI PAR une énumération de ses attestations d’études. Un professeur avec peu d’expérience mais qui possède le savoir requis pour être un bon professeur est de beaucoup supérieur à un professeur qui n’a pas les connaissances mais qui compte plusieurs années d’expérience. Pour peu que le professeur qui possède les connaissances démontre quelque habileté pour enseigner et le désir de bien le faire, il devrait se montrer un assez bon enseignant même s’il ne fait que débuter. Une dizaine d’années plus tard, avec l’expérience, il sera peut-être un professeur extraordinaire, mais un tel professeur est un meilleur choix, même dans l’immédiat, qu’un professeur moins qualifié, peu importe la différence sur le plan de l’expérience.

Le succès

Une bonne façon d’évaluer la compétence d’un professeur consiste à s’informer des niveaux atteints par ses anciens étudiants, ou alors par ses étudiants actuels. Si un professeur produit d’une manière constante des étudiants qui sont de bons joueurs, on peut être raisonnablement certain qu’il est un bon professeur. Il importe cependant d’asseoir votre évaluation sur un grand nombre d’étudiants et pas un ou deux. Tout professeur qui a enseigné à un assez grand nombre d’étudiants tombera occasionnellement sur un étudiant avec des aptitudes techniques et musicales naturelles qui deviendra un bon joueur en dépit des carences du professeur. Je suis au fait que plusieurs professeurs bénéficient d’une bonne réputation grâce à un ou deux étudiants, bien qu’ils aient été de mauvais professeurs et que la plupart de leurs étudiants n’aient pu se développer convenablement. Je crois qu’il importe surtout, lorsqu’on évalue un professeur, de se pencher sur le niveau atteint par ses étudiants moyens plutôt que de prendre en compte seulement quelques surdoués.

La personnalité et les relations personnelles

La personnalité de votre professeur et votre relation personnelle avec lui peuvent s’avérer un facteur de premier ordre pour déterminer comment vous pourrez progresser comme musicien. Si votre leçon est agréable et si vous avez hâte aux prochains cours, votre motivation n’en sera que plus grande; tout comme un professeur déplaisant peut détruire votre intérêt pour l’instrument. Ceci est encore plus vrai dans le cas des enfants. Un bon professeur, qui est également avenant, peut accroître leur confiance, ce qui aura des conséquences positives leur vie durant. À l’inverse un professeur difficile et peu aimable peut miner leur assurance et leur estime de soi, avec des répercussions déplorables dans leur cheminement personnel, sans compter que ces enfants peuvent avoir développé une aversion pour la musique. J’ai eu un bon nombre d’étudiants d’âge adulte qui croyaient ne pas avoir suffisamment de talent pour jouer de la guitare à cause d’une expérience malheureuse avec un professeur. Souvent un professeur blâme un étudiant plutôt que de s’avouer ses propres torts. L’étudiant fera sienne l’opinion du professeur à l’effet qu’il n’a pas de talent musical et que c’est la raison qu’il ne joue pas bien, alors que la cause véritable c’est que le professeur ne lui a pas communiqué le savoir-faire requis pour apprendre à bien jouer de l’instrument. Bien qu’il y ait un faible pourcentage de personnes avec des incapacités physiques ou des problèmes d’apprentissage qui les empêchent de bien jouer de l’instrument, la plupart peuvent apprendre à jouer de la guitare à un assez bon niveau s’ils reçoivent une formation adéquate. Plus souvent qu’autrement, le professeur qui jette le blâme sur un étudiant qui n’arrive pas à bien jouer est davantage responsable de cet échec lui-même, à moins que l’étudiant ne travaille pas sérieusement.

Toutes les relations humaines sont conditionnées par la rencontre de personnalités qui s’accordent ou qui s’opposent. Ceci est une chose tout à fait naturelle, sans qu’il y ait faute de part et d’autre. Il y a des personnes qui travaillent bien ensemble et d’autres qui en sont incapables. Lorsque l’entente avec votre professeur laisse à désirer il est important pour vous d’évaluer la compétence générale de votre professeur et comment l’apprentissage de la guitare vous tient à cœur. J’ai eu des professeurs qui étaient d’excellents enseignants, mais plutôt malhabiles sur le plan social. Puisque j’étudiais la guitare en vu de devenir un musicien professionnel, j’étais prêt à ne pas m’arrêter à de tels désagréments puisque je pouvais reconnaître la valeur de l’enseignement reçu et ainsi faire abstraction d’une certaine incompatibilité entre nous. D’un autre côté je ne recommande pas une telle patience chez l’étudiant qui n’aspire pas à devenir musicien professionnel ou chez celui qui souffre de manière significative d’une relation difficile avec son professeur. De fait, j’ai eu des mauvais professeurs avec lesquels je m’entendais à merveille, ce qui n’est pas une situation idéale non plus, à moins que vous soyez d’accord pour payer pour de la bonne compagnie. Vous déboursez pour apprendre à jouer de la guitare et non pour le plaisir de bonnes conversations, et bien qu’il ne soit pas nécessaire d’éviter tout sujet de conversation qui ne touche pas à la musique, il n’en reste pas moins qu’il faut avant tout que votre cours soit axé sur l’apprentissage de la guitare. Si vous ressentez le besoin de vous vider le cœur suite à quelques déboires personnels, il n’y pas de mal à prendre votre professeur comme confident pendant une leçon ou deux (nos tarifs sont quelque peu moins élevés que ceux des psychologues), mais j’ai également entendu des histoires concernant des professeurs de guitare qui étaient davantage intéressés à parler de l’expertise de leurs étudiants en informatique, l’actualité financière, les stratégies d’affaires et d’autres sujets encore plutôt que d’ enseigner la guitare.

Le type de personnalité d’un professeur qui convient à un étudiant peut s’avérer peu approprié pour un autre. Généralement, je crois que les étudiants devraient se motiver eux-mêmes sans qu’un professeur ait à les talonner pour qu’ils répètent. Pourtant il y a des personnes qui n’arrivent à rien si on n’exerce pas une certaine pression sur eux. Quoi qu’il en soit, si votre relation avec votre professeur de guitare est quelque peu tendue, vous pouvez essayer d’en trouver un autre, mais si vous êtes convaincu que vous avez un bon professeur, il serait peut-être mieux de rechercher un terrain d’entente avant de mettre fin aux cours. Profiter de cette démarche pour déterminer en quoi vous êtes en cause dans les tiraillements entre vous et ne craignez pas de lui faire part de vos préoccupations. Si cela ne fonctionne pas alors faites l’effort de rechercher un professeur tout aussi compétent avec lequel vous entretiendrez de meilleurs rapports.

La motivation

Il y a des professeurs de guitare qui n’ont pas la motivation pour enseigner. De fait, certains guitaristes n’aiment pas enseigner, et ils le font strictement pour gagner leur vie alors que d’autres sont fatigués de la répétition constante du matériel requis pour enseigner aux étudiants de différents niveaux. Ce type de professeur se remarque par le fait qu’il préfère passer une leçon entière à parler de n’importe quoi sauf de la guitare. Même si un professeur peut avoir des raisons parfaitement légitimes de ne pas aimer enseigner, cela ne veut pas dire que vous devriez payer pour un professeur qui n’a pas la motivation pour vous montrer à jouer convenablement. Ne croyez pas que le peu de zèle de votre professeur est à mettre au compte du fait que vous êtes peu doué. J’ai étudié avec ce genre de professeurs et d’une certaine manière je crois que se sont de tels enseignants qui ont été les pires, bien que ces derniers aient été sympathiques. Il va sans dire que quelques uns de mes professeurs moins qualifiés sont à blâmer de ne pas avoir pris les moyens nécessaires pour compléter leur savoir musical, mais on peut à tout le moins apprécier le fait qu’ils aient fourni un effort honnête pour m’enseigner ce qu’ils pouvaient pendant leurs leçons. En revanche, les professeurs démotivés en question n’étaient pas sans avoir des connaissances qu’ils auraient pu me transmettre et pourtant ils n’avaient aucun intérêt à le faire parce qu’ils n’aimaient pas enseigner et qu’ils n’étaient pas particulièrement intéressés à ce que je devienne un bon guitariste. Peu importe que ces professeurs aient été des personnes agréables, je ressens que dans un sens ceux-ci m’ont volé à la fois de l’argent et du temps. C’est une chose d’être incapable de rendre le service pour lequel il verse de l’argent, mais c’est autre chose de ne pas rendre délibérément à quelqu’un sont dû. Selon moi la personne qui n’a pas la motivation pour enseigner devrait se trouver une autre profession, et si vous suivez les leçons d’un tel enseignant vous devriez immédiatement vous mettre à la recherche d’un autre professeur.

Style

Mon expérience me porte à croire que les étudiants qui débutent accordent trop d’importance au style de musique des professeurs avec lesquels ils considèrent étudier la musique. L’idéal c’est de trouver un excellent professeur qui joue votre style de musique, mais ce qui importe bien davantage en début d’apprentissage c’est d’avoir un professeur qui vous enseignera la base de l’instrument correctement et non d’avoir un professeur spécialisé dans le style de musique que vous appréciez le plus. Un guitariste qui joue un style de musique autre que celui que vous voulez interpréter peut tout de même vous enseigner à bien jouer. Lorsque vous serez devenu un joueur de guitare compétent vous pouvez alors apprendre votre style de musique préféré.

Spécialisation

Il y a des professeurs qui peuvent bien enseigner quelques aspects de la guitare et se montrer moins efficace pour enseigner d’autres. Souvent un bon professeur sur le plan technique se montrera moins compétent dans l’interprétation musicale, ou vice versa. Bien sûr l’idéal c’est d’avoir un professeur qui est à la fois un solide technicien et qui présente aussi un jeu brillant, mais si cela n’est pas possible il vaut mieux avoir un bon professeur sur le plan technique d’abord, pour trouver par la suite un bon professeur spécialiste de l’interprétation musicale qui pourra vous enseigner à bien jouer de l’instrument. Si vous débutez avec un bon professeur sur le plan de l’interprétation, mais que ce dernier ne sait pas développer une technique solide chez ses étudiants, vous risquez de ne pas acquérir l’habileté pour réaliser les idées musicales qu’il vous transmet.

Un bon professeur doit-il être un bon interprète?

Cette question est beaucoup débattue et les opinions divergent. Je suis d’avis que, malgré quelques exceptions, un bon professeur doit être un bon interprète, même si tous les bons joueurs ne s’avèrent pas de bons professeurs. Normalement on doit pouvoir bien faire une chose pour pouvoir l’enseigner. On ne penserait pas d’étudier les mathématiques avec quelqu’un qui est faible dans cette matière, alors pourquoi apprendre la guitare avec un joueur de guitare médiocre? Ceci ne veut pas dire que tous les bons professeurs doivent être concertiste, mais plutôt qu’à un moment de leur vie ils doivent avoir atteint un certain niveau de compétence en tant qu’interprète de l’instrument. Il y a des musiciens qui préfèrent orienter leur carrière dans l’enseignement plutôt que de se produire en concert, ce qui est un choix parfaitement légitime. La vie de concertiste n’est pas pour tout le monde. Tous les professeurs de guitare avec lesquels j’ai étudié et que je considère de bons professeurs étaient également de bons joueurs, même si quelques uns d’entre eux préféraient enseigner que monter sur scène. Parmi les professeurs avec lesquels il m’a été donné d’étudier que je considère faibles au point de vue de l’enseignement, quelques uns étaient de bons guitaristes, cependant la grande majorité laissait à désirer à la fois comme joueurs et comme professeurs.

Il y a deux types de professeurs que je tiens comme une exception à cette règle : le critique et le pédagogue. Je définis le critique comme quelqu’un qui ne joue pas nécessairement très bien lui-même, mais qui a entendu un grand nombre de concerts et a développé une bonne oreille musicale pour distinguer les qualités d’une bonne prestation de la part d’un concertiste. Un tel professeur peut être fort utile pour certains étudiants, plus particulièrement ceux qui possèdent déjà à la fois une solide technique et des idées musicales, et qui ont surtout besoin qu’on fasse ressortir les qualités et les défauts de leur jeu. De tels professeurs excellent rarement à développer la technique de leurs étudiants et ils ne conviennent donc pas aux joueurs débutants. À l’inverse, c’est Aaron Shearer qui illustre le mieux le type pédagogue dans l’univers de la guitare. M. Shearer a appris à jouer de la guitare à une époque où les méthodes d’enseignement de la guitare étaient plutôt rudimentaires. Même s’il avait étudié avec des joueurs reconnus, leurs méthodes d’enseignement étaient des plus déficientes et il a développé une mauvaise technique qui a fini par conduire Aaron Shearer à souffrir de tendinites, ce qui a mis un terme à sa carrière de concertiste. Mais refusant d’abandonner pour autant la guitare, il a décidé de se consacrer à l’analyse des causes de ses tendinites et de créer une méthode pour développer une bonne technique pour que d’autres guitaristes évitent de semblables blessures. Par le truchement d’analyses de la technique d’un grand nombre d’excellents guitaristes, et faisant l’expérience de méthodes pour en arriver à développer ce type de technique chez ses élèves, il a créé au fils des années une méthode d’enseignement de la guitare. Ainsi, il a pu former un grand nombre de brillants guitaristes. Ce type de professeur est cependant la perle rare et il y a peu de chance qu’un débutant tombe sur un tel enseignant en début d’apprentissage.

L’habilité du guitariste est similaire aux grades conférées par de hautes d’études. Par ailleurs, ce n’est pas tous les bons exécutants qui sont de bons professeurs, mais le pourcentage de guitaristes accomplis qui sont de bons professeurs est de loin supérieur au pourcentage de mauvais ou médiocres joueurs qui deviennent de bons professeurs. Comme les diplômes, la compétence d’exécution est une des aptitudes les plus faciles à évaluer lorsqu’on cherche un professeur. Cependant, il faut faire preuve de discernement. Plusieurs guitaristes débutants pensent que leur voisin qui interprète quelques morceaux est un musicien hors pair bien qu’un guitariste professionnel le tiendrait pour un amateur avec des capacités limités. Fixez-vous des attentes élevées avant de décider qui est un excellent joueur et essayer de trouver les meilleurs guitaristes de votre ville. Ils ne seront sans doute pas tous de bons professeurs, mais si vous pouvez avoir une leçon d’essai avec quelques uns des meilleurs interprètes, vous devriez trouver un bon enseignant parmi ceux-ci. À la leçon initiale avec un guitariste que vous n’avez jamais entendu jouer auparavant c’est une bonne idée de lui demander d’interpréter une pièce pour vous. Si sa façon de jouer s’élève au niveau auquel vous aimeriez jouer, il y a alors une bonne chance qu’il sera un bon professeur; s’il joue sous ce niveau alors cherchez un autre professeur.

Où chercher un professeur de guitare ?